Une entreprise qui se libère …

« Et pourquoi ils ne font pas ça ? C’est tellement logique !! Moi à leur place je le ferais … Mais bon voilà, c’est pas mon boulot ! Chacun le sien … »

Entreprise libérée

Voilà des phrases auxquelles, tous les jours, nous tordons le coup ! Si tu as une idée, libre à toi de l’exprimer. Il n’y a pas ceux qui sont censés savoir et ceux qui sont censés exécuter. Le regard naïf de certains permet de remettre en question des habitudes qui n’étaient plus interrogées. Comme l’inverse, en discutant autour d’idées exprimées, nous voyons que la situation est finalement plus complexe qu’en apparence… Cela permet d’avoir une compréhension plus riche de la société à laquelle nous appartenons et d’être de moins en moins dans le jugement de l’autre. Et en exprimant cette idée, cette interrogation, de diminuer une part de frustration et de murmures de couloirs…

LE SYSTEME DE CERCLES

C’est notamment en mettant en place notre système de cercles que j’ai pu ressentir cela (Nous avons 3 Cercles dans lesquelles nous gérons l’offre, le développement commercial et la gestion/ressources humaines). Moi qui me gratte partout dès que l’on me parle de chiffres, je suis dans le cercle gestion et RH ! Je me suis dit d’emblée que seules les RH allaient m’intéresser. Erreur fatale ; c’est l’inverse qui s’est passé. Pourquoi ? Parce que justement j’étais en train d’apprendre de nouvelles choses, de comprendre de nouvelles choses.

D’autres changements ont facilité les échanges d’information et la compréhension mutuelle : il y a eu un décloisement physique « des filles du bas » aux « consultants de l’étage ». Allez hop, tout le monde en haut, sur le plateau… Et le patron dans tout ça ? C’est le premier à être heureux de quitter son bureau qui l’isolait.

Ah au début c’était l’effervescence, on parlait, on se regardait, on se demandait comment on allait tous tenir dans l’espace… Et bien, on s’est serrés les coudes, on s’est rapprochés les uns des autres, on s’est aidés et cela a resserré nos liens.

KRONOS, aux origines de la libération

Et en même temps pour moi, (même si j’entends bien qu’un lancement officiel a été fait et avait toute son importance« I HAVE A DREAM… Et si nous devenions une entreprise libérée ? ») Kronos a toujours était un peu libérée, depuis 2 ans que j’y travaille… bien plus que la plupart des entreprises. Des petits choses étaient parsemée un peu partout : la porte toujours ouverte du directeur, une clarté chaque semaine sur le chiffre d’affaires, des salariés tournés vers la résolution de solution plutôt que le ruminement des problèmes et au coupable à identifier …

Je pense que Kronos était déjà prêt pour se libérer. On attendait quelqu’un qui porte un message fort et convaincant, qui nous donne suffisamment confiance pour nous lancer. Ce type de management me paraît tellement plus logique et naturel de ce que j’ai pu connaître, pourtant je suis toujours surprise comme les mauvaises habitudes reviennent très vite au galop : « et si on mettait des règles ? Des process ? des procédures ? ».

La place du leader dans la libération

Selon moi, nous sommes tous garants de cette libération. Toutefois, le leader qui nous entraine dans ce mouvement doit être convaincant et nous devons avoir confiance en lui. Deuxième chose, rien n’est jamais acquis : il doit sans cesse être vigilant, il doit savoir prendre de la hauteur au bon moment pour que nous ne retournions pas dans nos habitudes si confortables du passé. Enfin, il a un devoir d’exemplarité et d’authenticité : S’il s’engouffre dans une attitude qui ne serait pas libératrice, le doute pourrait alors emparer chacun d’entre nous et nous faire reculer ou nous amener à faire semblant.

 

Le management libérateur est très sollicitant, il demande à chacun un investissement humain et intellectuel. Il responsabilise chacun d’entre nous. A la fin de la journée, je me dis que j’ai pris part à quelque chose qui dépasse mon simple métier de consultante : j’ai pris soin de ma boîte et surtout des personnes qui la constituent …

Les prochaines étapes de notre libération ? Je ne sais pas mais j’ai hâte d’y prendre part …

A bientôt

Carole, responsable de l’activité bilans et orientation/ formatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>