#GOOD NEWS : Le bilan de compétences est finançable par le CPF !

Le bilan de compétences et le CPF
Et là, vous me posez tout de suite cette question : « D’accord, mais c’est quoi au juste le CPF ? »

A laquelle je vous répondrais « Le Congé Personnel de Formation est issu de la loi portée par Myriam El Khomri », il permet désormais à l’ensemble des travailleurs du secteur privé (indépendants, salariés, professionnels libéraux, demandeurs d’emploi) de faire financer leur bilan de compétences, leur VAE et leurs formations (sous condition d’éligibilité).

Alors vous m’arrêteriez tout de suite pour me demander (Si si, je vous assure..)

« Mais avant que ça n’existe, comment finançait-on son bilan de compétences ?? »

Je vous listerais alors les 3 autres modes de financement qui sont toujours d’actualité :

1/ Le congés bilan : Dès 5 ans d’expérience professionnelle, si vous êtes salarié, vous avez cotisé auprès d’un OPACIF (Exemple : le FONGECIF). Mais vous devez en faire la demande tant que vous avez le statut de salarié. Le centre de bilan de compétences doit répondre à certains critères, c’est pourquoi l’OPACIF vous transmettra une liste de centres agrées, c’est-à-dire qu’ils les ont validés au préalable.

2/Le plan de formation : C’est l’entreprise qui est à l’initiative de la demande du bilan et qui le propose donc à son salarié. Il pourra ainsi le faire sur son temps de travail et pourra alors choisir le cabinet par lequel il souhaite être accompagné.

3/ Le financement personnel : Parfois, il n’est ni possible de faire financer son bilan par un congé bilan ou par le plan de formation, et vous décidez de le financer par vous-même. Il n’y a alors aucun tarif défini, ce sont les cabinets qui fixent eux-mêmes leur tarif. Donc petit conseil, renseignez-vous avant de commencer quoi que ce soit, sous peine de mauvaise surprise !

Du coup, vous êtes surpris …

« Et le DIF dans tout ça… Ca n’existe plus ? »

Du coup, je serais obligée de vous répondre « Non ! ». En quelques sortes, on dit que le CPF est venu remplacer le DIF… et moi, si j’osais, je dirais en mieux !

Je m’explique, avant, théoriquement le DIF, le Droit Individuel à la Formation, pouvait vous permettre de financer votre bilan de compétences ou votre formation, si vous aviez l’accord de votre employeur. Sauf qu’en pratique, certains employeurs ne le donnaient pas (pour une raison ou pour une autre… Je ne rentrerai pas dans ce débat !) et du coup, le salarié restait bloqué. Maintenant, le salarié est vraiment détenteur de sa cagnotte (mais devra toujours demander l’accord de son employeur s’il souhaite faire son bilan sur son temps de travail… Ca va de soi).

Et après toutes ces informations croustillantes, vous vous demandez

« Si je veux faire mon bilan de compétences avec mon CPF, que dois-je faire concrètement ? »

Vous pouvez aller sur le site moncompteformation.gouv.fr pour vous créer un compte. Vos heures de DIF ont été naturellement transformées en heures CPF, sachant que vous cumulez 24H/ an, avec un plafond fixé à 150H. Les jeunes à partir de 16 ans sont également concernés… encore une bonne nouvelle !

A bientôt…

Carole.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>