One thought on “Les chiffres clefs du télétravail en 2016 !

  1. Le frein le plus puissant au développement du télétravail est, me semble-t-il, la difficulté pour les Managers plutôt « old school » et en même temps les plus nombreux, à faire réellement confiance en les êtres humains avec lesquels ils sont sensés collaborer.
    Ce fameux besoin irrépressible de tout contrôler, comme symbole ultime de pouvoir; Ce besoin de mesurer chaque chose en toute circonstance afin que cela puisse figurer dans un énième tableau de bord, qui permettra autant de rendre compte que de se protéger du regard critique et condescendant de son propre Manager! Ce fameux « Command and Control » cher à tous les « fromagers » (les adorateurs des tableaux de bord en forme de camembert), qui préserve la gouvernance de bon nombre d’entreprises, à la fois de mauvaises surprises mais aussi de créativité, d’innovation et surtout d’engagement de la part de leurs collaborateurs, peut être devrions nous les appeler comme chez Goretex, « leurs associés ».
    J’ignore si le télétravail est la panacée. Je l’ai expérimenté. J’y ai trouvé des avantages mais aussi des inconvénients, et finalement j’en suis revenu. J’en conclu donc que c’est avant tout une affaire personnelle, de la manière dont on souhaite vivre sa relation au travail et ce que l’on y recherche réellement. Ce peut être un besoin ponctuel.
    Bien entendu le télétravail, à ce jour, ne concerne pas chaque salarié de chaque entreprise (certaines activité ne le permettent pas). En tous cas il me semble que l’entreprise doit faciliter le télétravail mais laisser au salarié la possibilité de décider ce qui est bon pour lui et son écosystème. La confiance partagée (bilatérale) devient alors un paramètre indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>